Lorsque j'étais petite, ma Maman a décidé de prendre en charge ma culture cinématographique, notamment en me montrant toute une série de westerns ; même si je la soupçonne d'avoir utilisé mon éducation commme excuse pour pouvoir reluquer les jolis Clint Eastwood et Franco Nero qui, dans leurs jeunes années, étaient tout de même assez craquinous. Je m'amusais donc à recréer ces films avec ma collection de playmobils du far-west et peu à peu, c'est devenu un univers que j'appréciais énormément. Seulement voilà, force est de constater que ce genre est actuellement délaissé... si je veux voir un western, je dois me contenter de vieux films (même s'ils sont très bons, hein). C'est pour cette raison qu' en 2012, je me faisais une joie de découvrir Django Unchained. Malheureusement, bien que j'aie aimé ce film, pour moi, c'est un Tarantino et non un Western (oui oui, le style Tarantino est un style à part, unique, qui ne rentre dans aucune catégorie). Je n'étais pas déçue du film, mais déçue de ne pas retrouver l'ambiance de mes bons vieux westerns.

Bref. Hier, j'ai eu la chance d'aller voir l'avant-première de The Salvation (merci Samounette-qui-gagne-tous-les-concours). C'est l'histoire d'une vengeance qui engendre une vengeance. Ce thème ne pouvait déjà que me plaire. Dès les premiers moments, bien qu'on sache ce qui va se passer si on a lu le synopsis, on est pris dedans. L'ambiance est lourde, très lourde. Beaucoup de regards, beaucoup d'ambiance. On retrouve les personnages des westerns, la lenteur, les dialogues. Le tout avec modernité et des acteurs, Mads Mikkelsen (<3) et Eva Green, qui jouent excellemment bien. Bref, on est dedans, on y croit, on ne s'embête pas, on se délecte. À voir absolument.

06Grande


Ma note : entre 9 et 10/10, mon coeur balance.